youtube

Focus : VSEO ou le référencement sur YouTube

Ce n’est un secret pour personne, YouTube c’est un peu le chouchou de la maîtresse. Racheté par Google en 2007, il devient rapidement le 2ème moteur de recherche en France. La célèbre plateforme d’hébergement de vidéos a d’ailleurs soufflé ses 11 bougies, le 14 février dernier. D’après une étude menée par Ipsos pour Offremedia, 70 % des internautes français de 13 à 64 ans utilisaient le très cher YouTube en 2014.

1

La vidéo est un média majeur du web. Une étude réalisée par Forrest Research annonce même qu' »une page contenant de la vidéo, aurait 53 fois plus de chances d’apparaître en 1ère page de résultats de recherche Google« . Mais alors ? Pourquoi on ne parle presque jamais du VSEO ?

Le VSEO ? Késako ?

VSEO ou Video Search Engine Optimization, voilà la dénomination exacte pour parler de référencement naturel de vidéo. C’est un outil qui offre un large panel d’opportunités stratégiques en matière de communication et de marketing. Cependant, comment ne pas se perdre au milieu des ces innombrables publications de vidéos quotidiennes ? À cela, nous répondons : le (V)SEO (bah tiens !).

YouTube, intéressant pour le SEO ?

Oui, si on respecte certaines bonnes pratiques ! En apparence, on pourrait éventuellement penser que les techniques sont peu nombreuses… Et pourtant, il y en a plusieurs. Non seulement, elles sont intéressantes pour le VSEO, mais également pour le référencement de vos pages web.

Optimiser le VSEO sur YouTube

On peut lister une dizaine de critères à respecter pour être bien référencé sur YouTube, mais également sur les autres moteurs de recherche. Allez, on vous dit tout.

Les facteurs statiques, soit tout ce qui se rattache de près ou de loin au contexte sémantique

  • Les titres de vos vidéos : pensez mots-clés et précision, tout en restant concis. En effet, optimiser l’élaboration de ses titres, c’est s’assurer une indexation juste et stratégique dans le système de recherche interne de YouTube, mais aussi sur les autres moteurs de recherche. Vous disposez de 99 caractères maximum pour être accrocheur, placer vos mots-clés et définir la thématique abordée.
  • Vous en avez de la chance… Les descriptions des vidéos sur YouTube ont l’avantage de pouvoir être relativement longues : 5 000 caractères maximum. Cette description est fondamentale : elle permet d’apporter du contenu exclusif et riche en mots-clés. C’est ce que les moteurs de recherche vont analyser directement après le titre.  Attention : la description sur YouTube est tronquée : on pense pyramide inversée et on met les informations les plus importantes au début (notamment le lien hypertexte vers votre site, qui doit toujours être visible et cliquable).
  • Les balises tags, c’est un peu comme les métas keywords de vos pages web… Sauf qu’elles ont réellement un impact sur la visibilité d’une vidéo sur YouTube. Les balises tags d’une vidéo s’associent à d’autres vidéos, qui contiennent elles-mêmes des balises tags similaires. Cela permet à YouTube de classifier les vidéos par thème et de proposer des suggestions aux internautes. Un véritable plus pour la visibilité et un point d’entrée supplémentaire vers vos vidéos. Veillez à réaliser une liste de mots-clés stratégiques, afin d’exploiter au mieux ces balises tags !
  • Le choix de la catégorie est indispensable. Encore une fois, cette technique, largement prise en compte par YouTube et Google, permet de « ranger » la vidéo dans la bonne thématique. Les fonctionnalités de YouTube font de la classification, un moyen non négligeable de gagner en visibilité.
  • Sur la plateforme, les commentaires sont considérés comme une nouvelle matière sémantique. Ne négligez pas les retours des internautes et surtout pensez à leur répondre régulièrement (aux commentaires négatifs ET positifs).
  • Pensez aux sous-titres, mais aussi aux transcriptions ! Non, ce n’est pas la même chose… Quand l’un traduit et apporte des informations sur le contenu de la vidéo, l’autre retranscrit uniquement sous forme de texte, le son de la vidéo. Cependant, leur objectif est sensiblement identique. Ils jouent un rôle de traduction, afin que la vidéo soit accessible à l’international. Mais ces deux outils peuvent également avoir un impact intéressant pour le référencement. Ces contenus textes sont considérés et analysés par les moteurs de recherche.

 

Les facteurs de popularité

  • Voir son contenu être partagé, via les réseaux sociaux, c’est aussi prouver aux moteurs de recherche que votre vidéo est populaire. En effet, Google et YouTube considèrent l’impact social sur le contenu, dans les résultats.
  • Autoriser et surtout obtenir des réponses vidéo stimule la visibilité. En effet, ces réponses sont prises en compte par les moteurs de recherche. De surcroît, si un influenceur échange avec vous en réponse vidéo, c’est la classe non ?
  • Surveillez le nombre de vues global, mais également quotidien. N’hésitez surtout pas à vous appuyer sur YouTube Analytics pour connaître votre audience, prendre en compte ses attentes et vous adapter à son comportement. Une bonne analyse en temps réelle permet d’ajuster sa stratégie à tout moment et rapidement.

 

Les petits trucs en plus…

  • Même si ce n’est pas déterminant pour le VSEO, localiser ses vidéos peut être pertinent, notamment pour les recherches localisées. Pensez-y, surtout si vous vous adressez à une cible géographique.
  • Vous pouvez également créer des playlists et y intégrer les vidéos. Les listes de lecture de YouTube permettent le maillage interne des vidéos et représentent un vrai plus dans les algorithmes.
  • On fait attention au nom du ficher vidéo uploadé ! Il est analysé par Google et YouTube, alors il est important de veiller à choisir un nom adapté, à partir de mots-clés stratégiques.

 

Le vrai truc en plus !

  • Prendre en compte l’expérience utilisateur, parce que YouTube et Google adooorent quand vous chouchoutez les internautes. Soignez le contenu de la vidéo mais surtout proposez-la en version haute-définition. Il semblerait que YouTube favorise et met en avant les vidéos HD…

 

Pourquoi faire du VSEO pour le SEO de votre site ?

Profiter du VSEO pour le référencement naturel de son propre site ? C’est possible. L’algorithme Google Panda 2010 privilégie l’expérience internaute (une navigation claire, visuelle, intuitive…). Google aime le VSEO, mais il aime aussi l’intégration de vidéo sur les pages web.

Par ailleurs, les vidéos attirent l’œil (image rich-snippet dans les résultats Google) et par conséquent amènent au clic !

Ce n’est pas parce que YouTube est le chouchou, qu’il faut oublier les autres ! Multiplier les plateformes d’hébergement de vidéos, c’est aussi multiplier les liens et les clics. Google ne propose pas exclusivement les vidéos de YouTube et c’est une opportunité supplémentaire pour se placer sur de nouvelles requêtes.

Bien, maintenant on sort sa caméra et on se met sérieusement au VSEO ! Et au besoin, contactez nos experts en référencement ! :)

Category: Référencement

Tags:

Article by: Marie Huet