camera-2341279_1920

La vidéo en 2017 : le média le plus engageant

Les publications qui incluent une vidéo obtiennent 3 fois plus de liens entrants que les contenus avec texte seulement. Tout est dit.

Les internautes regardent plus d’une heure de vidéo en ligne tous les jours sur les médias sociaux. En 2016, le nombre de vidéos vues par jour sur Facebook a atteint les 8 milliards de vues et Youtube les 1 milliard d’utilisateurs : soit un tiers des internautes du monde entier !  Avec les évolutions récentes du marché, mais aussi des algorithmes de Facebook, la stratégie vidéo devient part intégrante d’un plan de communication digitale. Cela n’est donc pas étonnant que 70% des entreprises considèrent la vidéo comme le format le plus efficace dans leur stratégie digitale et qu’elle soit l’une des grandes tendances 2017.

Les réseaux sociaux, et l’utilisation efficace de la vidéo sur les réseaux sociaux, sont une occasion que l’on se doit de saisir pour élargir son public et développer la notoriété de sa marque.

Mais alors comment concevoir le contenu vidéo qui fera la différence ?

Pourquoi choisir la vidéo ?

La vidéo est un médium engageant, qui a la capacité de générer facilement l’interaction entre les marques et leurs clients. Grâce à l’impact qu’elle génère, son taux de mémorisation est souvent bien supérieur à celui des autres publications et elle s’impose aujourd’hui comme un outil indispensable, dans une stratégie de communication digitale.
Les chiffres suivants le prouvent :
• Dans un emailing, la vidéo augmente le taux de clics de 96%
• La vidéo peut augmenter l’engagement et la performance du taux de clics de +300%
• Un acheteur en ligne visionnant une vidéo passe 2 minutes de plus sur le site et sa probabilité d’achat augmente de 64%.
• Enfin, elle permet d’augmenter le SEO par le référencement de certains mots clés et a 53 % de chances supplémentaires d’apparaître dans les premiers résultats de recherche.

La nouvelle façon de consommer la vidéo

La vidéo numérique est en train de devenir universelle. Les internautes la consomment où et quand ils le veulent et sur une variété de supports toujours plus grande.
D’ici 2019, la vidéo devrait représenter 80% du trafic Internet grand public, contre 64% en 2014. La consommation de la vidéo est en constante évolution et progression.
En moyenne, un internaute a une durée d’attention de 8 secondes. Par conséquent, il est important de créer un contenu vidéo qui se démarque de tous les autres afin d’être attractif et exister sur internet.
Il est établi qu’environ 50% de la consommation vidéo se fait sur un support mobile (smartphone ou tablette) et que 85% des utilisateurs visionnent leur vidéo sans activer le son.
Il faut donc utiliser des titrages lisibles sur petit écran et donner les informations nécessaires à la compréhension du sujet.
Les formats des vidéos sont également en pleine évolution, avec Instagram qui privilégie le format carré et Snapchat qui s’est tourné vers le format vertical.
Cette multiplicité de moyens et de supports force les marques à identifier clairement les meilleurs vecteurs de diffusion par rapport à leurs cibles et leurs objectifs.
Il devient donc primordial de mener une réflexion sur la manière de concevoir une vidéo, en fonction du canal sélectionné.

Concevoir une vidéo adaptée au web et aux réseaux sociaux

Vous pouvez vous positionner directement sur les réseaux sociaux où se trouvent vos clients potentiels, mais votre objectif à terme est de rediriger le trafic vers vos propres programmes afin de pouvoir contrôler l’expérience utilisateur, collecter de meilleures statistiques et être en mesure de convertir les clients potentiels tout en retenant vos clients actuels.

Lors de la conception d’une vidéo, il est important de connaître le vecteur de diffusion de cette dernière.
Lorsque le vecteur de diffusion principal est les réseaux sociaux il faut donc utiliser les formats courts, de moins d’une minute, et des titrages lisibles pour une utilisation sur mobile.
La diffusion sur Facebook permet de s’assurer une visibilité sur une courte durée, d’environ 2 semaines, du fait de son flux d’actualités.
De ce fait, il est nécessaire d’héberger ses vidéos sur Youtube pour assurer une indexation par les moteurs de recherche. Ce principe a deux avantages à savoir l’hébergement de la vidéo sur un site détenu par Google et permettant ainsi un meilleur référencement puisque 95% des Français utilisent Google comme moteur de recherche, mais également un lien de partage plébiscité dans des articles de presse ou dans une newsletter.

photographer-1702074_1920

Quelques applications pour monter vos vidéos facilement

Ces quelques outils sauront vous aider au quotidien dans la conception de courtes vidéos à destination des réseaux sociaux. Gardez à l’esprit qu’il faut privilégier un contenu de courte durée afin d’éviter le zap.

  • Adobe Spark Video

Avec Adobe Spark, vous pourrez créer des vidéos composées d’images d’arrière-plan que vous puiserez dans la bibliothèque Unsplash, d’icônes, de texte et de voix à enregistrer directement depuis votre smartphone. Vous pouvez commencer une vidéo Spark sur votre smartphone et la poursuivre directement depuis le site internet (ou inversement).
Spark propose différents gabarits de scénario comme raconter une histoire, promouvoir une idée pour engager votre audience vers une action, une description, invitation pour parler d’un évènement à venir ou encore une présentation de produit.
Dès lors, vous serez guidé pas-à-pas pour raconter votre histoire, avec un fil conducteur et de l’émotion. C’est un excellent moyen de vous former en même temps au storytelling vidéo et d’organiser votre idée.
L’application vous guide pour que votre production tienne la route graphiquement.

  • Vidlab

Avec cette application, vous ne pouvez pas produire des vidéos d’une durée supérieure à 15 secondes. Ce format convient cependant parfaitement à Instagram pour une diffusion d’idée ou de citation et des posts visuellement intéressant.

Sur vidlab, vous disposez d’un banc de montage, avec plusieurs pistes, possibilité d’ajouter des musiques, des titres et de les éditer (polices, couleurs, transparence, ombre, animation, etc) et enfin des filtres et des effets spéciaux (dont certains sont payants).
Vous avez également la possibilité d’utiliser des vidéos en arrière-plan et de les enchainer avec des transitions.

  • Splice

Splice est une application GoPro qui permet de filmer, d’éditer et monter des vidéos. Elle reste pour le moment réservé à iOs (iPhone et iPad) mais c’est une application complete avec une interface conviviale et sans restriction de durée.
Les fonctions sont riches : transitions, voix-off, animations, incrustations de texte, filtres, gestion de la vitesse, mouvements, etc.
Vous disposez également d’une banque de musiques dans des styles variés : cinématographiques, RNB, soul, reggae, ambiance, musiques du monde, folk, rock et bien d’autres.
Quand votre création est terminée, vous pouvez la partager directement sur les réseaux sociaux.

La vidéo est désormais un indispensable de la communication et ne peut être absente d’une stratégie digitale. Créer des vidéos est maintenant à la portée de tous, un smartphone suffit ! L’essentiel est d’être créatif, d’attirer l’attention tout en se démarquant de ses compétiteurs.

Vous souhaitez faire appel à des experts pour lancer votre business sur le digital ? Contactez nous !

Suite Logique vous propose sur son blog d’autres articles liés aux actualités sur le web !

Category: Actualités

Tags:

Article by: Clara Boucher

mautic is open source marketing automation