google-chrome-publicite-en-ligne

Ce que Google Chrome va faire contre la publicité intrusive

C’est officiel : Google Chrome a annoncé sur son blog développer son propre adblocker pour contrer la publicité intrusive. Ainsi, dès le début de l’année 2018, le navigateur éliminera automatiquement les pages contenant des formats de publicités considérés comme intrusifs pour les utilisateurs. Et ce, sur Desktop comme sur mobile.

La publicité, parfois énervante mais souvent essentielle…

A l’heure où les formats programmatiques se multiplient et où la publicité en ligne agace de plus en plus, les internautes s’équipent massivement en adblockers qui font alors disparaître la totalité du contenu publicitaire. Or, la publicité permet à certains médias gratuits de survivre, et l’utilisation croissante de ces outils représente une réelle menace pour ces sites, qui doivent trouver une manière de convaincre leurs lecteurs de l’abandonner temporairement.

D’autre part, les annonceurs tentent de contourner les bloqueurs de publicité, par des moyens plus ou moins agréables pour l’internaute, pour s’imposer malgré tout sur les supports digitaux. Face à cette problématique, Chrome entreprend ici de créer un compromis pour ne faire apparaître que les publicités les moins intrusives.

 

prestitiel-compte-a-rebours

Des standards plus exigeants

Pour déterminer le caractère intrusif ou non des publicités, la navigateur de Google agira selon des critères décidés par la « Coalition for better ads », sur la base d’une étude classant les différents formats de publicité en ligne, du plus accepté au plus détesté. Tous les formats qui ne respectent pas ces conditions, les « Better Ads standards« , seront supprimés du site. Y compris les publicités de Google.

Mais Google Chrome ne va pas se contenter de retirer les formats qui posent problème : si l’une de ces publicités est présente sur une page web, celle-ci va pénaliser l’ensemble de la page puisqu’elle sera vidée de l’intégralité de ses publicités.

popup-mobile

 

Google Chrome étant le navigateur le plus utilisé en France avec plus de 48% des parts de marché, l’impact risque d’être majeur pour les annonceurs et les agences de publicité qui proposent actuellement ce type de format de publicité en ligne.

 

Les formats bientôt interdits

Voici quelques-uns des formats qui devraient être bannis par Chrome à partir de l’an prochain :

  • Les publicités vidéo en autoplay (qui se lancent automatiquement) avec le son
  • Les fameuses pop-up, qui viennent obstruer votre écran en plein milieu de votre lecture
  • Les interstitiels pré-home, c’est-à-dire les publicités qui s’affichent en plein écran et affichent un compte à rebours avant de pouvoir accéder au site web. Ce format de publicité ne sera pas bloqué s’il peut être passé directement.
  • Sur smartphone : les publicités qui occupent plus de 30% de la surface de l’écran
  • Les publicités s’affichant au scroll et occupant tout l’écran.

 

video-autoplay-desktop

 

Mais Google est bienveillant : pour vous éviter d’être pénalisé par cette révolution antipub, le géant du web propose une nouvelle fonctionnalité dans son outil Search Console. Vous pourrez désormais analyser votre site et déterminer si les publicités qui s’y trouvent répondent ou non aux nouveaux standards pour une « bonne expérience publicitaire ».

Il est évident que les annonceurs qui privilégiaient ces formats de publicité en ligne pour gagner en visibilité devront rapidement repenser leur stratégie de communication digitale. Les efforts de Google pour améliorer l’expérience utilisateur générale tend à privilégier l’usage du content marketing pour proposer aux internautes un contenu pertinent.

Category: ActualitésOutils Web

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article by: Delphine Lacour

mautic is open source marketing automation