marketing-emotion-facebook-intermarché

Émotions, réactions et webmarketing : ❤️

Samedi 11 mars, 20H49 sur TF1, je verse une larme devant tant d’émotions ❤️.

C’est le carton publicitaire d’un distributeur, une viralité sans précédent sur les réseaux sociaux : 5 millions de vues sur Facebook et 2 millions via Twitter suite à sa première diffusion à la TV. Intermarché nous a serré le cœur, nous a proposé un coup de marketing bousculant nos émotions et nos petits cœurs tout mous.

Aujourd’hui cette pub est classée 14ème position sur les vidéos les plus vues sur Youtube avec plus de 5,1 millions de visionnages.

Le bilan est simple : Intermarché et son agence Romance, ont proposé tout simplement une parenthèse féérique aux spectateurs et surtout un marketing émotionnel. Ce jeune homme qui, suite à un coup foudre pour une caissière, change entièrement son alimentation. On touche à l’amour, la passion, au partage …

Le couple marketing & émotions

Les spécialistes du marketing le prédisent depuis un moment : l’émotion devient un élément central de toute stratégie car l’essence même du marketing est la création d’une relation avec vos futurs clients. Le marketing émotionnel serait-il la vraie tendance 2017 ?

Le cerveau humain se souvient avant tout d’histoires car elles permettent de relier des personnes, des moments, des odeurs, des lieux … et vont donc pousser inconsciemment le consommateur dans un choix. C’est pourquoi nous pensons que le storytelling d’une marque et par ricochet son brand content sont au cœur de toutes les actions de marketing. De plus, les réseaux sociaux et tous nos outils digitaux renforcent la proximité avec un client. Il peut ainsi raconter son histoire et écouter la vôtre. L’émotion est un facteur d’action car le prospect se laisse emporter par ses ressentis et ne contrôle plus rationnellement son comportement.

Nous recommandons toujours des histoires créatives plaçant le consommateur au cœur du dispositif. Le client doit se projeter dans votre histoire. Gardez en tête la stratégie de Steve Jobs lors de la sortie des premiers Mac. Il ne proposait pas un ordinateur mais il offrait un + émotionnel : ceux qui achetaient un Mac pensaient différemment, ils étaient géniaux, originaux et tendances. Une forme d’achat du bonheur. Un autre exemple accentue l’importance de l’émotion : VentrePrivée.com. Pour eux, l’émotion retenue est la peur, ils vous font croire que si vous ne vous connectez pas à leur site dés 7h du matin, vous allez rater l’affaire du siècle. Même les produits dits de « masse », analysaient de facto comme des produits d’achat rationnel, s’engagent également dans l’émotion. Rappelez-vous d’Herbal Essences qui promettaient un shampoing « orgasmique », pensez à Nutella qui joue sur la nostalgie de l’enfance, une madeleine de Proust.

Globalement titiller l’émotion dans une stratégie marketing permet de :

  1. Développer la proximité et la connivence avec les consommateurs/prospects,
  2. S’engager dans une démarche d’attachement à la marque,
  3. Favoriser l’action à savoir l’acte d’achat.

Webmarketing et marketing émotionnel

Alors qu’en est-il du digital et de l’émotion ? L’émotion devient un bon moyen pour renforcer votre image de marque et votre discours sur le web. De plus, par l’analyse de vos personas vous allez pouvoir déterminer clairement l’émotion à cibler et finaliser un projet web avec le design et la thématique adéquates. Cette notion de sentiment et d’émotion paraît être un point crucial du webmarketing en 2017. Quelles sont les résultats d’une perfusion d’émotions sur le digital ?  On assiste à une augmentation du trafic, du taux d’engagement et de la notoriété. Retenez une chose : les internautes partagent du contenu qui les touche !

marketing-emotionnel-emotion-webmarketing

Un graphique de Co-Schedule sur la corrélation existante entre un  titre émotionnel et le nombre de partages

Il y a un an, Facebook a mis en place les réactions. Véritablement engouement ! Aujourd’hui on sait que les utilisateurs ont utilisé 300 milliards de réactions. D’ailleurs Facebook a annoncé que les réactions seraient plus valorisées qu’un simple like car elles demandent plus d’investissement et donc démontrent un engagement plus fort : une émotion, un ressenti ou un sentiment envers la publication.

La réaction la plus utilisée est le « Love », à croire que l’amour n’a jamais aussi bien fonctionné dans le monde que sur le web.

😍

Category: The Girl Next Web

Tags:

3 comments

  1. C’est bon à savoir, merci. Et je pense également que ça fait parti des meilleures stratégies pour tester les produits ou les marques sur toutes les plateformes de réseaux sociaux. Mais aussi pour pouvoir enchanter les prospects, afin qu’il deviennent des clients potentiels.

    1. Merci Nathalie ! en effet, l’émotion est une stratégie essentielle aujourd’hui pour se démarquer dans des campagnes de branding ou même la construction d’une marque

Comments are closed.

Article by: Maëva

Content Manager chez Suite-Logique, Maëva décortique l'actualité insolite du web dans des billets d'humeurs !
mautic is open source marketing automation